Appel à communications / Call for paper
19e colloque des cycles supérieurs de l’ACÉC / 19th FSAC Grad Colloquium

Du 15 au 18 février 2017 à l’Université de Montréal
February 15-18 2017 at the University of Montréal

Échéance : 20 novembre 2016
Deadline : November 20, 2016

Les hauts, les bas et les entre-deux du cinéma : naissance et mort des segmentations en études cinématographiques 

English version will follow

Voilà près de quinze ans que chercheurs, journalistes et autres commentateurs réfléchissent sur la prétendue « révolution numérique » et les bouleversements qu’elle a entraînés au niveau de la production, de la distribution et de l’expérience cinématographiques. De cette polarité fondatrice entre le numérique et l’analogique est apparu un ensemble d’oppositions charnières qui façonnent le discours actuel. En effet, les nouvelles plateformes de diffusion et la démocratisation de certains moyens de production ont mis en relief plusieurs « binômes » qui orientent largement — à tort ou à raison — notre compréhension : cinéma/média, spectateur ordinaire/cinéphile/fan, amateur/professionnel, culture savante/culture participatoire, local/global, etc. Toutes ces oppositions ont trouvé voix et racines à travers les différentes approches disciplinaires du cinéma : culturel, esthétique, politique, historiographique, etc.

Apparues entre autres pour faire sens d’un contexte médiatique en pleine mutation, ces oppositions doivent être investiguées de nouveau, afin d’en évaluer le bien-fondé et la portée épistémologique. En s’intéressant non pas tant aux traits hétérogènes et aux disparités qu’aux zones de négociation entre ces concepts, cette édition du colloque s’oriente sur l’étude spécifique des pratiques, des objets et des modes de pensée caractérisés par l’hybridité ou l’intersectionnalité. Il s’agira ainsi non seulement d’outrepasser certaines dichotomies tenaces pour mettre en lumière la diversité et la complexité des pratiques médiatiques actuelles, mais aussi de comprendre le rôle du cinéma dans une « écologie audiovisuelle » qui semble vouloir le redéfinir complètement.

Des présentations abordant les sujets suivants (mais pas seulement) sont encouragées :

  • Les recoupements entre cinéma et d’autres médias (jeux vidéo, réalité virtuelle, littérature, etc.)
  • Le retour à une esthétique ou des moyens de production analogiques dans ou autour des productions numériques et ses effets tant sur la production, l’esthétique, ou le spectateur.
  • Les définitions et redéfinitions de métiers liés à la production cinématographique.
  • Les plateformes de diffusion de contenu vidéo sur le web et leurs effets sur la production amateure et professionnelle, ainsi que leur influence sur les spectateurs (cinéphiles et fans).
  • La production et la consommation d’œuvres de production locales/globales/« glocales »
  • L’intersectionnalité entre la culture savante et de la culture populaire (au niveau de la production du savoir, de la consécration d’œuvres, etc.)
  • Les stratégies d’appropriation corporatiste de contenus audiovisuels produits de manière indépendante ou semi-indépendante
  • Festivals de film, lieux de visionnements de films, etc.
  • Transmédialité des récits

*** Veuillez noter que toutes les propositions abordant d’autres questions que celles énumérées plus haut et/ou réfléchissant sur un autre sujet que celui proposé dans cet appel à communications sont également bienvenues, et sont invitées à être soumises à notre comité scientifique.

Conditions d’admissibilité :
Ce colloque s’adresse exclusivement aux étudiants/es de deuxième et de troisième cycle provenant d’études cinématographiques ou d’autres disciplines connexes. Les étudiants/es intéressés/es sont priés/es d’envoyer un résumé d’environ 300 et 500 mots, en français ou en anglais, au plus tard le 20 novembre 2016 à l’adresse : fsac.acec.grad.2017@gmail.com. Dans le courriel de soumission, les étudiants/es sont également priés/es d’inclure :

  • Leur nom
  • Le programme de maîtrise ou de doctorat dans lequel ils/elles sont inscrits/es
  • Leur institution universitaire
  • Le titre provisoire de leur conférence
  • Le résumé de leur présentation
  • Une bibliographie sommaire

Vous devriez recevoir la réponse du comité scientifique d’ici le 15 décembre 2016.


High, Low and Everything in Between:
The Birth and Death of Labels in Film Studies

For some fifteen years now, researchers, journalists and other commentators have discussed the so-called “digital revolution” and the impact it may have had on the production, distribution and experience of cinema. From the initial cleavage between analogue and digital, a set of pivotal oppositions have developed that effectively mould contemporary discourses. New distribution platforms and the democratization of certain production tools have given rise to a number of binary oppositions that often direct—for better or for worst—our understanding: cinema/media, spectator/cinephile/fan, amateur/professional, academic culture/participatory culture, local/global, etc. Every disciplinary approach—whether it is cultural, aesthetic, political, historiographical, etc.—has taken up these pairs of concepts.

These oppositions, which have appeared among other reasons to make sense of a media landscape in the midst of transformation, merit further investigation so that their value and epistemological reach may be reevaluated. By focusing on the zones of transfers and negotiations between these concepts rather than on their differences or unique traits, the 2017 edition of the FSAC graduate colloquium aims to shed some light on the study of practices, objects or modes of thought that are characterized by their hybridity or intersectionality. The goal, therefore, will not only be to go beyond some of these entrenched dichotomies to showcase the diversity and complexity of contemporary media practices, but also to strive to understand the role of cinema within an “audiovisual ecology” that seems to try to change it completely.

Submissions can include, but are not limited to topics such as:

  • Interactions between cinema and other media (video games, virtual reality, literature, etc.)
  • The return to analogue aesthetics or analogue modes of production within digital productions, and its effects on production, aesthetic and the spectator.
  • Definitions and redefinitions of the trades and professions of cinema production
  • Web content distribution platforms and their impact on amateur and professional productions, as well as their influence on spectators (cinephiles and fans)
  • Producing and consuming local, global and global media content
  • Intersections of academic and popular culture (in regards to knowledge creation and to the recognition of media objects, etc.)
  • Corporate strategies for acquiring independent or semi-independent audiovisual production
  • Film festivals, spaces of exhibition, etc.
  • Transmedia narratives

*** Please note that we also welcome proposals that focus on questions other than those enumerated here and/or deal with other topics altogether than the one proposed in this call for papers.

Conditions:
This colloquium is open to graduate students from film studies and similar disciplines exclusively. Interested students must submit a brief abstract (300 to 500 words), in English or French, by November 20, 2016, at the following address: fsac.acec.grad.2017@gmail.com. Submissions should include the following information:

  • Your name
  • Level of study
  • Name of your University
  • Title of your presentation
  • Abstract
  • Short bibliography

Following the analysis of submitted proposals, the scientific committee will communicate their decision by December 15, 2016.

 

Comments are closed.