Poste de professeur menant à la permanence avec double affectation
Art canadien des images en mouvement

Le Département d’histoire de l’art et l’École de cinéma Mel-Hoppenheim de la Faculté des beaux- arts de l’Université Concordia lancent un appel de candidatures afin de pourvoir un poste de professeur en art canadien des images en mouvement. Il s’agit d’un emploi à temps plein avec double affectation et menant à la permanence. La date prévue d’entrée en fonction est le 1er août 2018.

Contexte
Comptant plus de 4 000 étudiants, professeurs et employés, la Faculté des beaux-arts de l’Université Concordia figure parmi les cinq plus grandes écoles d’arts et de design en Amérique du Nord. Accueillant bon an mal an quelque 170 000 étudiants et étudiantes, qui y profitent des droits de scolarité les plus bas au Canada, Montréal est en constante effervescence culturelle. D’ailleurs, la métropole québécoise figure au palmarès des dix meilleures destinations dans le monde au chapitre de l’enseignement supérieur. Bien qu’elle abrite une importante population anglophone, elle est la deuxième métropole francophone du globe après Paris. La toute première à obtenir le titre de ville UNESCO de design de la part de l’Alliance mondiale pour la diversité culturelle, Montréal est un lieu de prédilection des amateurs d’événements et de festivals internationaux. Blottie au cœur de cette cité dynamique, partie prenante d’une université au profil de recherche vigoureux, la Faculté des beaux-arts bénéficie d’un accès extraordinaire à de brillants praticiens, à des lieux de diffusion florissants, à de fascinantes perspectives transculturelles ainsi qu’à un vaste réseau d’installations de recherche et de production de grande qualité.

Faculté des beaux-arts, Département d’histoire de l’art et École de cinéma Mel- Hoppenheim
Tablant sur la place qu’elle occupe au sein d’une université de recherche de haut calibre, la Faculté des beaux-arts est reconnue depuis longtemps comme l’un des plus importants centres du Canada voués aux études, à la création et à l’élargissement des connaissances en arts visuels. Par ailleurs, elle vit actuellement un élan transformateur où les pratiques pédagogiques, conceptuelles, théoriques et matérielles trouvent écho dans une importante diversité d’approches. Ici, la performance sur scène, la recherche historique, l’innovation méthodologique, l’érudition théorique, l’expérimentation technique, la production axée sur l’acquisition de compétences, le travail de terrain au sein de la communauté et les méthodes de fabrication, tant classiques que numériques, sont tous également valorisés. Outre les occasions d’expérimentation curriculaire, la constitution de centres de recherche d’importance ainsi que de partenariats externes à la Faculté des beaux-arts a contribué à élargir le champ des possibilités pour les membres du corps professoral et de l’effectif étudiant. En 2018, la faculté inaugurera une nouvelle banque de médias regroupant des archives de films, de vidéos et d’images liées à l’histoire de l’art et aux études cinématographiques. L’installation comprendra également des salles de séminaire, un espace de repos ainsi que des postes de visionnement pour les étudiants et les professeurs. Elle offrira ainsi un grand potentiel pour leurs futures initiatives et activités de recherche.

Le Département d’histoire de l’art joue un rôle vital tant au chapitre de l’étude et de la recherche sur l’histoire de l’art que des cadres théoriques, de la culture visuelle et matérielle, de la conservation, de l’éducation et de l’engagement communautaire. Chef de file canadien dans son domaine, le département offre des programmes de premier cycle complets en histoire de l’art, en histoire de l’art et études cinématographiques, et en histoire de l’art et arts plastiques. Il propose par ailleurs une maîtrise en histoire de l’art et un doctorat interuniversitaire, conjointement avec trois autres établissements. En outre, le département privilégie une grande diversité d’approches dans ses curriculums et activités de recherche, et encourage ses étudiants à contribuer activement à la discipline tout au long de leur formation. Ceux-ci évoluent dans un environnement collaboratif axé depuis toujours sur l’érudition avant-gardiste et sur l’enseignement actif et novateur. Les résultats d’apprentissage d’intérêt public insufflent une volonté tant chez les étudiants que les membres de la communauté universitaire de progresser dans un but commun.

L’École de cinéma Mel-Hoppenheim − le plus grand centre universitaire canadien spécialisé en cinéma d’animation, en production cinématographique et en études cinématographiques − jouit d’une prestigieuse réputation internationale. Elle présente l’avantage de faire partie intégrante de la Faculté des beaux-arts de l’Université Concordia, un milieu transdisciplinaire extrêmement dynamique doté d’installations à la fine pointe de la technologie, où professeurs et étudiants évoluent dans un cadre artistique et culturel propice à la recherche et à l’étude. Le corps enseignant compte 26 professeurs à temps plein et une équipe de professeurs à temps partiel talentueux qui enseignent à plus de 800 étudiants. L’école propose des programmes en production cinématographique, en cinéma d’animation et en études cinématographiques menant à différents diplômes : B. Bx-arts en études cinématographiques, B. Bx-arts en histoire de l’art et en études cinématographiques, M. Bx-arts en études cinématographiques, et Ph. D. en études cinématographiques et images en mouvement. Nos douze professeurs à temps plein en études cinématographiques mènent des recherches actives dans une diversité de sous-domaines. En outre, notre programme de doctorat attire des étudiants étrangers de haut calibre, en plus de compter parmi les meilleurs du genre dans le monde.

La majeure en histoire de l’art et études cinématographiques permet l’exploration de ces deux domaines en tant que disciplines savantes. Axé sur la recherche et la rédaction, le programme recrute les étudiants les plus talentueux et représente un secteur de croissance dans les deux départements. Il permet de développer une compréhension interdisciplinaire des arts visuels et audiovisuels ainsi que des discours critiques et théoriques relatifs à chaque discipline. Depuis la création de la majeure en 2002, on a ainsi assisté à une croissance des convergences des pratiques cinématographiques expérimentales et des œuvres filmiques, ainsi que des difficultés et stratégies liées à la conservation, à l’archivage et à la préservation. Plus que jamais, ce programme hybride est tout indiqué pour former les étudiants dans le contexte élargi des images en mouvement et des institutions, artistes et pratiques d’archivage connexes.

Description du poste
Nous recherchons des candidats ayant une expertise en art des images en mouvement et en culture visuelle. « Art des images en mouvement » est un terme général qui englobe le film expérimental, la vidéo, les installations, le cinéma élargi ainsi que les autres formes d’art numérique – chaque discipline ayant une histoire et un avenir distincts et interreliés. Les candidats qui concentrent leurs recherches sur la conservation, l’archivage et l’historiographie sont les bienvenus. La préférence sera accordée à ceux et celles qui se penchent en particulier sur toute forme d’art des images en mouvement et de culture visuelle, et démontrent une expertise dans les médias canadiens, québécois ou autochtones avec un programme de recherche axé sur l’un ou plusieurs de ces domaines.

Responsabilités
La personne retenue sera affiliée à un département principal, déterminé en fonction de son champ d’expertise. Comme elle sera appelée à donner des cours de tronc commun tant en histoire de l’art qu’en études cinématographiques, elle devra cependant faire preuve d’aisance dans les deux disciplines. Elle participera par ailleurs à la gestion du programme de B. Bx-arts en histoire de l’art et en études cinématographiques, notamment en révisant le curriculum, en coordonnant le calendrier et en encadrant les étudiants. À ce titre, elle saura démontrer l’importance de la recherche et de la pédagogie collaboratives et interdisciplinaires en histoire de l’art et en études cinématographiques pour le succès continu du programme. Elle devra en outre superviser des étudiants des cycles supérieurs dans l’une ou l’autre des disciplines, ou les deux; siéger à des comités de supervision des cycles supérieurs; participer activement à la régie du programme et du département; exécuter des tâches administratives; et prendre part à des travaux de comités départementaux et facultaires. Seront considérées comme des atouts les activités antérieures ayant permis au candidat d’affirmer ses qualités de chef, de participer à des comités et de démontrer son attachement au pluralisme.

Qualifications
Le candidat doit être titulaire d’un Ph. D. en histoire de l’art, en études cinématographiques ou dans un domaine connexe; posséder une expérience considérable de l’enseignement universitaire; montrer qu’il est activement engagé dans un programme de recherche; posséder un bon dossier de publications; afficher un excellent profil d’enseignement et de recherche dans l’art des images en mouvement canadien, québécois et autochtone; et, de préférence, faire état de connaissances additionnelles en conservation et en archivage. Bien que les cours se donnent en anglais, une connaissance élémentaire du français constitue un atout important.

Exigences et date limite
Le dossier de candidature doit être transmis par voie électronique à arth.film@concordia.ca au plus tard le 1er novembre 2017. Pour poser votre candidature, veuillez nous faire parvenir les documents suivants : lettre de présentation; curriculum vitæ; énoncé de vos champs d’intérêt et de votre philosophie d’enseignement; preuve de vos aptitudes en enseignement – plans de cours, exemples d’œuvres et de travaux d’étudiants et évaluations à l’appui; énoncé de votre philosophie de recherche explicitant votre plan de recherche à venir; exemples détaillés de travaux en cours ou accomplis; un exemple de travail d’érudition publié (article évalué par un comité de lecture); nom et coordonnées de trois répondants. Si votre candidature est retenue, vous devrez présenter une preuve d’obtention de diplôme terminal. Le département se verra dans l’obligation de rejeter les candidatures incomplètes.

Toute question concernant le poste peut être transmise par courriel à l’adresse arth.film@concordia.ca, à l’attention de : Elaine Paterson (Ph. D.), directrice du Département d’histoire de l’art, et Catherine Russell, directrice de l’École de cinéma Mel-Hoppenheim

Pour découvrir l’environnement de travail à l’Université :
http://www.concordia.ca/hr/jobs.html
Faculté des beaux-arts : http://www.concordia.ca/finearts.html
Département d’histoire de l’art : http://www.concordia.ca/finearts/art-history.html
École de cinéma Mel-Hoppenheim : http://www.concordia.ca/finearts/cinema.html

L’entrée en fonction est prévue pour le 1er août 2018, normalement au poste de professeur adjoint, sous réserve des autorisations budgétaires requises. Une affectation à un échelon supérieur pourrait être envisagée. L’examen des candidatures débute immédiatement et se poursuivra jusqu’à ce que le poste soit pourvu.

Toutes les personnes qualifiées sont encouragées à poser leur candidature pour ce poste. Cependant, la priorité sera accordée aux Canadiens et aux résidents permanents. L’Université Concordia souscrit pleinement au principe de l’équité en matière d’emploi au sein de sa communauté et s’attache à recruter un corps professoral et un personnel diversifiés. Nous encourageons toutes les personnes qualifiées à présenter leur candidature, y compris les femmes, les membres des minorités visibles et des minorités sexuelles, les autochtones, les personnes handicapées ainsi que les autres personnes pouvant contribuer à la diversité de l’Université.

 

Comments are closed.