***la version française suit***

The following is a Call for Papers for the Cinema Studies Institute’s Annual Graduate Conference, which will be held January 25th-26th, 2018, at the University of Toronto. Submission procedures are outlined below.

CFP: “Fluidity”

“The fluidity, the tepidity, the bluish color, the undulating restlessness of the water in a pool are given at one stroke, each quality through the others.”

– Jean-Paul Sartre, Being and Nothingness

“The idea of the smallest interval does not apply to figures of the same nature; it implies at least a curve and a straight line, a circle and a tangent. We witness a transformation of substances and a dissolution of forms … A matter more immediate, more fluid, and more ardent than bodies or words.”

– Gilles Deleuze & Félix Guattari, A Thousand Plateaus: Capitalism and Schizophrenia

Although the notion of fluidity has consistently flowed through modern culture, its recent swelling has separately elicited both promise and trepidation. The dissolution of borders through migration and mass communication has helped grant the possibility of a plastic presence, one not necessarily fixed in a single, or even physical, location. Recognition of open gender expressions and liberated sexualities has given voice and visibility to many who struggled beneath the surface of society. The rise of cryptocurrencies further suggests the ephemeral nature of commerce and the political systems we have built on economic exchange. Rising against fluidity’s multiplicity of forms is an anxious conservatism that disguises its agenda of unbridled neoliberal expansion with rhetoric of stagnation and stillness. From Brexit’s shutting down of European mobility to Donald Trump’s aspiration to define gender through original birth certificates, this movement endeavors to roll back, stand firm, and refuse movement.

With the zoetrope’s invention came the foundational constitution of fluidity within cinema. As media technologies continued to expand, shift, and mutate, the interrelatedness of cinema and fluidity did not evaporate. In an early example of film theory that concerned fluidity, Sergei Eisenstein – reacting to Disney’s animated films – recognized our fluid identification with the plasmatic qualities of the moving image. Consequently, within our aqueous relationship to the cinematic screen, we experience flows of shifting desires and identifications. By seeking to account for fluidity’s dynamic interrelatedness with cinema, fundamental questions are inscribed with novel potential. How does the interwoven nature of representation and the world manifest itself in the flow of time? As the boundary between private space and public arena becomes increasingly blurred, how does one negotiate one’s personae and performances in the changing state of mutual interpretability that is at once more transparent and more obscure? How can we, through interdisciplinary approaches, engage with deconstructing sedimented opinions? By either responding directly to these questions or pursuing entirely distinct avenues of thought, we encourage submissions from students, scholars, and thinkers which examine all modalities and aspects of cinematic experience that assume a fluid form.

Sample topics might include but are not limited to:

  • Theories of Movement
  • Borders; Transnationality; Diaspora
  • Fluids
  • Theories of Intersubjectivity
  • Deconstruction; Post-Structuralism
  • Gender; Sexuality
  • Race
  • Genre Blurring; Intermediality; Interdisciplinarity

Keynote:
Dr. Luka Arsenjuk (Associate Professor of Film Studies, University of Maryland)

Conditions:

Colloquium:

This colloquium is open to both graduate students and independent scholars. Interested parties must submit a brief abstract (300 to 500 words), in English or French, by December 7th, 2018, at the following address: csgraduatestudentunion@gmail.com.

Submissions should include the following information:

  • Your name
  • Level of study
  • Name of your University
  • Title of your presentation
  • Abstract
  • Short bibliography

Following the analysis of submitted proposals, the committee will communicate their decisions by  December 14th, 2018.

 



Vous trouverez ci-dessous un Appel à Contributions pour la Conférence Annuelle des Étudiants des Cycles Supérieurs de l’Institut d’Études Cinématographiques (Cinema Studies Institute), qui se tiendra les 25 au 26 janvier 2018 à l’Université de Toronto. Les procédures de soumission sont également décrites ci-dessous.

AAC : « Fluidité »

« La fluidité, la tiédeur, la couleur bleuâtre, la mobilité onduleuse de l’eau d’une piscine sont données d’un coup au travers les unes des autres et c’est cette interpénétration totale qui se nomme le ceci. »

– Jean-Paul Sartre, L’Être et le Néant

« L’idée du plus petit intervalle ne s’établit pas entre des figures de même nature, mais implique au moins la courbe et la droite, le cercle et la tangente. On assiste à une transformation des substances et à une dissolution des formes, passage à la limite ou fuite des contours, au profit des forces fluides, des flux, de l’air, de la lumière, de la matière qui font qu’un corps ou un mot ne s’arrêtent en aucun point précis. »

– Gilles Deleuze & Félix Guattari, Mille plateaux : Capitalisme et Schizophrénie

Bien que la notion de fluidité ait constamment traversée la culture moderne, son récent gonflement a suscité, séparément, promesse et inquiétude. La dissolution des frontières par la migration et la communication de masse a permis de faciliter la possibilité d’une présence plastique, qui n’est pas nécessairement fixée dans un lieu unique, ni même physique. La reconnaissance des expressions ouvertes de genre et des sexualités libérées a donné voix et visibilité à beaucoup de ceux qui ont lutté sous la surface de la société. Avec l’essor des crypto-monnaies suggère en outre la nature éphémère du commerce et des systèmes politiques que nous avons bâti sur les échanges économiques. S’élever contre la multiplicité des formes de fluidité est un conservatisme anxieux qui dissimule son programme d’expansion néolibérale débridée par une rhétorique de la stagnation et du calme. De la mise en arrêt de la mobilité européenne par le Brexit à l’aspiration de Donald Trump à définir le sexe par le biais les certificats de naissance originaux, ce mouvement s’efforce de revenir en arrière, de rester ferme et de refuser le mouvement.

L’invention du zootrope est à l’origine de la constitution fondamentale de la fluidité au sein du cinéma. Bien que les technologies des médias aient continué de s’étendre, de se transformer et de muter, les liens entre le cinéma et la fluidité, elle, ne s’est pas évaporée. Dans un des premiers exemples de théorie cinématographique concernant la fluidité, Sergei Eisenstein – réagissant aux films d’animation de Disney – a reconnu notre identification fluide avec les qualités plasmatiques de l’image en mouvement. Par conséquent, au sein de notre relation aqueuse avec l’écran cinématique, nous éprouvons des flux de désirs et d’identification changeants. En cherchant à rendre compte de l’interdépendance dynamique de la fluidité avec le cinéma, des questions fondamentales s’inscrivent dans un potentiel nouveau. Comment la nature imbriquée de la représentation et du monde se manifeste-t-elle dans le temps ? Alors que la frontière entre espace privé et espace public devient de plus en plus floue, comment négocier personae et performances dans un état changeant d’interprétabilité mutuelle, à la fois plus transparent et plus obscur ? Comment pouvons-nous, à travers des approches interdisciplinaires, nous engager dans la déconstruction des opinions sédimentées ? En répondant directement à ces questions ou en poursuivant des pistes de réflexion entièrement distinctes, nous encourageons les étudiants, les universitaires, les penseurs et les chercheurs à soumettre leurs observations de toutes modalités et de tout aspects de l’expérience cinématographique se présentant sous une forme fluide.

Les exemples de sujets peuvent inclure, mais ne sont pas limités à :

  • Théories du mouvement
  • Les frontières ; la transnationalité ; la diaspora
  • Les fluides
  • Théories de l’intersubjectivité
  • La déconstruction ; le post-structuralisme
  • Le genre ; la sexualité
  • La race
  • La malléabilité du genre; l’intermédialité ; l’interdisciplinarité

Conférencier principal :
Luka Arsenjuk (professeur associé en études cinématographiques, Université du Maryland)

Conditions :
Colloque :

Ce colloque est ouvert aux étudiants de cycles supérieurs et aux chercheurs indépendants. Les parties intéressées doivent soumettre un bref résumé (300 à 500 mots), en anglais ou en français, au plus tard le 7 décembre 2018, à l’adresse suivante : csgraduatestudentunion@gmail.com.

Les soumissions doivent inclure les informations suivantes :

  • Votre nom
  • Niveau d’études
  • Nom de votre université
  • Titre de votre présentation
  • Résumé
  • Courte bibliographie

Suite à l’analyse des propositions soumises, le comité communiquera leurs décisions au plus tard le 14 décembre 2018.

******

 

Comments are closed.