CANADIAN JOURNAL OF FILM STUDIES /

REVUE CANADIENNE D'ÉTUDES CINÉMATOGRAPHIQUES

 

Volume 9, No. 2 Abstracts / Résumés


Zuzana Pick, A Romance With Mexico: The Epic Spectacle of the Revolution (The Martin Walsh Memorial Lecture, 2000)

In addition to examining some of the historiographic issues raised by three films about the civil war phase of the Mexican Revolution, the author considers how these films encourage cross- cultural readings and how their thematic and iconographical elements are aligned with the signifying processes that constitute the discourse of La Revolución.

 

En plus d'examiner certaines questions historiographiques soulevées par trois films portant sur la période de la guerre civile qui marqua la Révolution mexicaine, l'auteure étudie aussi les interprétations interculturelles que ces films encouragent. Les éléments thématiques et iconographiques des ces films sont aussi mis en parallèle avec le processus de signification qui constitue le discours de la Revolución.

 

 

Scott MacKenzie, Lists and Chain Letters: Ethnic Cleansing, Holocaust Allegories and the Limits of Representation

Questioning the common assumption that images can open up repressed, marginalised or censured discourse within the public sphere, the author draws upon Walter Benjamin’s concept of the "dialectical image" to examine such works as SA-Life, an anthology of videos documenting Serbian attacks on Sarajevo; Sarajevo Ground Zero, an attempt to re-contextualise the same videos for broadcast in the United States; and Steven Spielberg’s Schindler’s List, a film often described as an allegory for the Bosnian war.

 

S'interrogeant sur l'hypothèse généralement acceptée que l'image peut libérer les discours réprimés, censurés ou marginalisés dans la sphère publique, l'auteur utilise la notion de "l'image dialectique" élaborée par Walter Benjamin pour examiner trois oeuvres: SA-Life, une anthologie de vidéos documentant les attaques serbes sur Sarajevo; Sarajevo Ground Zero, une remise en contexte des même vidéos pour diffusion en Amérique; et Schindler's List de Steven Spielberg, film souvent décrit comme une allégorie de la guerre en Bosnie.

 

 

Russell J. A. Kilbourn, Re-Writing "Reality": Reading The Matrix

Rather than some sort of Baudrillardian allegory, as many commentators have claimed, The Matrix can be shown to rest on strikingly un-postmodern ontological and epistemological premises. The author offers an interpretation of the film that reveals its thematization of reading and the deciphering of codes as the beginning of an arduous process of re-writing the rules that order a false "reality." Undertaken by Neo, the film’s protagonist, this task is commensurate with achieving self-knowledge, which was always somehow "there."

 

Le film The Matrix n’est pas une allégorie Baudrillardienne, comme certains critiques l’ont suggéré, mais plutôt une œuvre qui repose sur des prémisses ontologiques et épistémologiques tout à fait non postmodernes. L’auteur offre une interprétation du film qui révèle la thématique de la lecture ou du déchiffrement des codes du réel en tant que processus de ré-écriture des règles qui organisent une fausse ´réalitéª. Cette tâche de déchiffrage, entreprise par le protagoniste, traduit une recherche de soi; un soi qui a toujours été là, quelque part.

 

 

Aaron Taylor, Rough Beasts Slouch Toward Bethlehem To Be Born: Eraserhead and the Grotesque Infant (Whose Hour Has Come Roung At Last)

Re-examining David Lynch’s Eraserhead in the context of recent studies and developments in body theory, the author suggests that the malformed infant is a complex textual body which carries many more potential meanings than our contemporary culture is willing to prescribe. By employing an opposition of the "open" versus "closed" body, Lynch critiques dominant readings and depictions of the infantile body as a site of innocence, transforming it, instead, into a locus of horror and astonishment in an endless chain of signifiers.

 

Une réévaluation du film Eraserhead de David Lynch, à la lumière de récentes théories portant sur la signification du corps, permet à l'auteur de déduire que le corps déformé du jeune enfant représente un texte complexe suggérant une multitude de senses qui ne sont pas prescrits par notre culture contemporaine. En contrastant l'idée du corps "ouvert" à celle du corps "fermé", Lynch critique les lectures et représentations traditionnelles du corps infantile en tant que site de l'innocence, situant plutôt ce corps au centre d'une suite infinie de signes horrifiants et stupéfiants.

 

 

Lucie Roy, Le Cycle des Lumière, dúne image-temps à une image-souvenir.

Le texte se divise en deux parties. Dans la première, l’auteure met en rapport le cycle des films Lumière avec le siècle des Lumières. Cette comparaison sert à nommer le caractère pensif des images, l’esthétique du monde sensible, du monde visible dont les films Lumière témoignent. Dans la seconde partie du texte, elle examine le passage d’une image-temps à une image-souvenir. L’auteure prétend, en effet, non seulement que les films Lumière constituent des images-temps, des images qui sont les résidus d’un temps passé, mais qu’elles sont aussi devenues, dans l’esprit du spectateur contemporain, des images-souvenirs.

 

By establishing a parallel between the cycle of Lumière films and the Age of the Enlightenment ("siècle des lumières"), the author identifies the pensive character of the films’ images as well as the aesthetic of the visible world they display. She then examines the transformation of a time- image into a memory-image in the Lumière films, arguing that the films are not only offer time- images, that is, residual images of the past, but have become images-as-memory in the spectator’s mind