Issues Authors Articles Cinédocuments Reviews Search

CJFS/RCEC Articles


Click here for a list of all CJFS/RCEC articles.

Page 1 of 1 page(s)



  • 20.2 : 2011 : PDF: Redbox vs. Red Envelope, or What Happens When the Infinite Aisle Swings Through the Grocery Store by Chuck Tryon
    PDF AVAILABLE · Abstract · Permalink
  • Page 1 of 1 page(s)



    Redbox vs. Red Envelope, or What Happens When the Infinite Aisle Swings Through the Grocery Store

    by Chuck Tryon

    Abstract: Recent media scholarship and industry analysis have emphasized the role of what Chris Anderson refers to as “long-tail” distribution in opening up wider access to a seemingly unlimited selection of films, a model associated with Netflix. However, despite the availability of deeper catalogs, many movie consumers in the United States seem to be opting to use Redbox, a chain of kiosks where customers can rent from a small selection of movies cheaply. Because Redbox has contributed to changes in the existing DVD rental and sales system, it has presented a significant challenge to studio attempts to control the consumption of DVDs, with the result that studios and retailers have renegotiated the “windows” that mark when films are made available through various delivery systems, whether theatrical, DVD for purchase, or streaming video. This essay argues that we need a more careful examination of the practices, habits, and technologies that inform media distribution in order to understand some of the more prosaic practices associated with everyday film culture.

    Résumé: La recherche académique récente ainsi que les analystes de l’industrie ont mis l’accent sur le rôle de ce que Chris Anderson a appelé la « longue traîne » pour désigner une distribution qui donne un accès plus large à ce qui apparaît être une sélection illimitée de films, modèle qu’on associe à Netflix. Néanmoins, en dépit de l’accès à un catalogue plus vaste, plusieurs consommateurs des États-Unis semblent avoir opté pour Redbox, une chaîne de kiosques où l’on peut louer des films à bas prix à partir d’une sélection restreinte. Parce que Redbox a contribué à la transformation du système de location et de vente de films en DVD, cette entreprise représente un défi significatif auquel doivent faire face les studios dans leurs tentatives pour contrôler la consommation de DVD, faisant en sorte que ces derniers et les détaillants ont dû réévaluer les potentiels de marché véritables lorsque les films deviennent disponibles sur de multiples supports, que ce soit en salle traditionnelle, sur DVD ou par la lecture vidéo en transit de données. Cet article défend l’idée que nous devons procéder à un examen plus attentif des pratiques, habitudes et technologies qui donnent forme à la distribution de films pour comprendre quelques pratiques plus prosaïques qui sont associées à la culture filmique de tous les jours.

    PDF: cjfs-20-2-tryon-redbox-video-distribution.pdf