Issues Authors Articles Cinédocuments Reviews Search

CJFS/RCEC Articles


Click here for a list of all CJFS/RCEC articles.

Page 1 of 1 page(s)



  • 24.2 : 2015 : Militant Third World Film Distribution in the United States, 1970-1980 by Jonathan Buchsbaum
    PDF COMING SOON · Abstract · Permalink
  • Page 1 of 1 page(s)



    Militant Third World Film Distribution in the United States, 1970-1980

    by Jonathan Buchsbaum

    Abstract: In the second half of the 1960s, as the anti-Vietnam War movement gathered force, New Left activists also turned to  militant filmmaking. After the formation of Newsreel collectives in 1967, New York Newsreel changed its name to Third World Newsreel in 1971 to reflect the influence of the “internal colony discourse,” referring to the oppressed people of color in the U.S. But TWN concentrated on filmmaking and distributing its own films. A proper distribution company formed to early in the 1970s to disseminate the stunning militant films produced in Latin America during those years. The Third World Newsreel Group soon changed its name to Tricontinental Film Center, based in New York and San Francisco, and distributed the films of Jorge Sanjinés, Fernando Solanas and Octavio Getino, Tomás Gutiérrez Alea, Humberto Solás and many others as part of a commitment to contest repressive regimes throughout the hemisphere and challenge the blockade of films from Cuba. This explosion of cinematic activism in the U.S. peaked just at the time of the Montréal Conference on New Cinema in 1974. With the wave of political repression sweeping the region in the second half of the decade, and the shrinking of the non-theatrical market in the U.S. linked to technological changes in media production, the activism around the distribution of these films waned. 

    Résumé: Dans la seconde moitié des années soixante, au moment où le mouvement contestataire contre la guerre du Viêtnam s’amplifiait, des militants de la Nouvelle Gauche se tournèrent aussi vers le cinéma militant. Après la formation en 1967 de collectifs d’actualités cinématographiques connus sous le nom de Newsreel, le groupe de New York change a de nom et devint « Third World Newsreel » (TWN) en 1971, afin de refléter l’influence du discours « colonial interne », en référenceaux personnes de couleur opprimées aux É.-U. Cependant, Third World Newsreel concentrait ses activités sur la production de films et assurait lui-même la distribution de ses propres films. Fondée au début des années soixante-dix, cette entreprisede distribution assura la diffusion de films militants époustouflants produits en Amérique latine au cours de cette période. Le groupe Third World Newsreel à son tour changea de nom quelque temps après et devint «Tricontinental Film Center », basé à New York et à San Francisco, et distribua les films de Jorge Sanjinés, Fernando Solanas et Octavio Getino, Tomás Gutiérrez Alea, Humberto Solás et ceux de nombreux autres cinéastes dans le cadre d’un engagement visant à protester contre les régimes répressifs présents dans tout l’hémisphère, et à défier la censure des films de Cuba. Cette explosion du militantisme cinématographique aux États-Unis atteindra son point culminant lors des Rencontres internationales pour un nouveau cinéma, tenues à Montréal en 1974. Avec la vague de répression politique qui sévissait dans la région dans la seconde moitié de la décennie et le rétrécissement du marché de la distribution non commerciale aux É.-U. en raison des changements technologiques qui survinrent dans les activités de production des médias, le militantisme entourant la distribution de ces films commença à perdre du terrain.

    PDF: PDF Not Yet Available.