Issues Authors Articles Cinédocuments Reviews Search

CJFS/RCEC Articles


Click here for a list of all CJFS/RCEC articles.

Page 1 of 1 page(s)



  • 25.2 : 2016 : Impasses Mineures : Palindromes de Todd Solondz—Aviva, Deleuze et la poétique de l’image stéréotypée by Argyrios Keleris
    PDF COMING SOON · Abstract · Permalink
  • Page 1 of 1 page(s)



    Impasses Mineures : Palindromes de Todd Solondz—Aviva, Deleuze et la poétique de l’image stéréotypée

    by Argyrios Keleris

    Abstract: Cinematic narrative can only function through recourse to social stereotypes that function as the mediators of the relationships that spectators have with the pro-filmic world. Modern cinema has contributed greatly to the bringing forth of various issues in this process, a process that is fundamental to all artistic endeavours. The work of Todd Solondz, clearly an important part of this emancipatory tradition, is based in an ambivalent and extremist usage of stereotypes, which give the work its critical and poetic value. In his film Palindromes, Solondz puts a series of aesthetic and narrative processes into place in order to define the apparent object of the stereotype, all the while recognising its inevitably foundational quality in cinematic fiction. This article offers a study of these processes in the light of Deleuze and Guattari’s philosophy of difference, particularly their concept of “(de) territorialisation.”

    Résumé: Le récit cinématographique ne peut fonctionner qu’en ayant recours à des stéréotypes sociaux comme médiateurs des rapports des spectateurs avec un monde exo-filmique. Le cinéma moderne a largement contribué à la mise en évidence des différents enjeux de ces processus fondamentaux pour toute expérience artistique. Digne héritière de cette tradition émancipatrice, l’œuvre de Todd Solondz se base sur une utilisation ambivalente et extrémiste des stéréotypes, qui lui confère sa valeur critique et poétique. Dans son film Palindromes (2004), le cinéaste met en place une série de procédés esthétiques et narratifs pour défier la prétendue objectivité du stéréotype, tout en reconnaissant son caractère inévitable de fondement de la fiction filmique. Cet article propose une étude de ces procédés à la lumière de la philosophie deleuzienne et guattarienne de la différence et en particulier de son concept de « (dé) territorialisation ».

    PDF: PDF Not Yet Available.