Issues Authors Articles Cinédocuments Reviews Search

CJFS/RCEC Articles


Click here for a list of all CJFS/RCEC articles.

Page 1 of 1 page(s)



  • 25.1 : 2016 : Du « dix-neuf » au « nineteen ». Une étude comparative des versions québécoise francophone et canadienne anglophone de la série télévisée 19-2 by Stéfany Boisvert
    PDF COMING SOON · Abstract · Permalink
  • Page 1 of 1 page(s)



    Du « dix-neuf » au « nineteen ». Une étude comparative des versions québécoise francophone et canadienne anglophone de la série télévisée 19-2

    by Stéfany Boisvert

    Abstract: This paper proposes a comparative analysis of the award-winning Quebec police television drama 19-2 (Ici Radio-Canada Télé, 2011–2015) and its English Canadian adaptation (Bravo, 2014–). This case study gives us a rare opportunity to examine the process of TV adaptation in Canada. The English version of 19-2 has obviously been designed to be “faithful,” in many respects, to the original: the story and narrative arcs are quite similar; many characters still bear the name of their French predecessors; the formal features and narrative conventions of the series have mostly been reproduced. However, through the analysis of a few pivotal scenes and narrative arcs, we will argue that these productions, conceived as distinct “performances” of the same story or “format,” differ significantly in terms of gender politics—their narrative construction of televised masculinities, their negotiation of hegemonic and ideal identity models, and their representation of gender relations.

    Résumé: Cet article propose une étude comparative de la première saison de la série policière québécoise primée 19-2 (Ici Radio-Canada Télé, 2011-2015) et de son adaptation canadienne anglophone (Bravo, 2014-). L’étude des deux séries 19-2 permet d’investiguer, à travers un exemple récent, le processus d’adaptation télévisuelle au Canada. Les similitudes narratives et esthétiques entre les deux séries sont tout d’abord brièvement présentées: l’histoire et les arcs narratifs sont quasi identiques, la plupart des personnages conservent les mêmes noms, sans compter que les stratégies narratives marquantes de cette œuvres ont été pour la plupart reproduites dans la nouvelle version. Ces deux œuvres, appréhendées en tant que « performances » distinctes, sont ensuite analysées à travers le prisme du genre. L’analyse de quelques scènes clés et arcs narratifs permettra de démontrer que ces deux productions sont très différentes en ce qui concerne leur construction narrative de masculinités télévisées – particulièrement leur négociation différentielle de conceptions hégémoniques des identités – et leur représentation des rapports hommes-femmes.

    PDF: PDF Not Yet Available.