CANADIAN JOURNAL OF FILM STUDIES /

REVUE CANADIENNE D'ÉTUDES CINÉMATOGRAPHIQUES

 

Volume 13, No. 2 Abstracts / Résumés


Graham Petrie, Bertolt Brecht and Béla Balázs: Paradoxes of Exile
The careers of Bertolt Brecht and Béla Balázs offer a number of little-recognized parallels, including their experiences as European artists-intellectuals living in exile for substantial portions of their adult lives, their commitment to anti-fascism and allegiance to Communist ideology (which did not preclude conflicts with Communist regimes), and their uneven success as screen writers. Ironically, both Brecht and Balázs were perhaps most truly exiles during their final years, which were spent in their respective homelands.

 

Il y a plusieurs ressemblances méconnues entre les carrières respectives de Bertolt Brecht et Béla Balázs, entre autres, leur expérience commune d’artistes intellectuels européens vivant en exile pendant de longues années, leur engagement contre le fascisme, leur allégeance à l’idéologie communiste (ce qui n’a pas empêché les désaccords avec certains régimes communistes), et leur succès mitigé en tant que scénaristes. Ironiquement, l’exile de Brecht et Baláz ne fut peut-être jamais aussi profondément ressenti qu’à la fin de leurs vies, après être rentrés dans leurs pays natals

 

 

Bart Beaty, Imagining the Written Word: Adaptation in the Work of Bruce McDonald and Nick Crane

Through an examination of filmmaker Bruce McDonald’s and cartoonist Nick Craine’s adaptation of the literary texts, Dance Me Outside by W.P. Kinsella and Hard Core Logo by Michael Turner, the author demonstrates that traditional condemnations of adaptations as merely derivative do not stand up to close scrutiny. The common assumption that film adaptations borrow legitimacy from their literary sources is challenged through a demonstration of specific ways the film and comic book versions of Kinsella’s and Turner’s texts draw upon medium-specific formal devices to reinterpret their source material.

 

En analysant les transpositions filmiques et graphiques que le cinéaste Bruce McDonald et le cartooniste Nick Craine ont réalisé des textes littéraires Dance Me Outside de W.P. Kinsella et Hard Core Logo de Michael Turner, l’auteur réfute la critique habituelle de l’adaptation qui la dénigre comme simple emprunt dérivatif. Le cliché selon lequel le cinéma gagne une certaine légitimité en s’inspirant de sources littéraires est démenti par une étude des différents processus par lesquels les films et les bandes dessinées utilisent des techniques formelles qui leur sont propres pour réinterpréter le matériel original.

 

 

Monique Jucquois-Delpierre, « Comment peut-on être Persam? » ou les enjeux d’une analyse filmique

With Il Postino, Ardien Paciencia, and Tous les autres s’appellent Ali as reference points, the author studies the character of the “Stranger” in film in the light of theories developed in inter-cultural communication studies, particularly in film narratology by the German theorist Peter Wuss. The personality of the “Stranger” is analyzed through a theoretical model derived from Wuss’s three filmic structures–the conceptual, the perceptual and the stereotypical. Through the lens of Wuss’s three structures, this article seeks to answer questions similar to the one posed by Montesquieu in his 18th-century Lettres Persanes: “How can one be Persian?”

 

L’étranger dans Il Postino, Ardien Paciencia, and Tous les autres s’appellent Ali est défini et étudié comme personnage filmique grâce à l’apport des théories et des méthodes utilisées en commmunication interculturelle et en narration filmique, particulièrement celles du filmologue allemand Peter Wuss. Un modèle théorique apte à faire ressortir sa personnalité a été façonné à partir des trois structures filmiques selon Peter Wuss, celles qui dérivent du concept, de la perception et du stéréotype. Cet article montre comment l’analyse des trois structures wussiennes peut donner des indications sur le personnage de l’étranger et quelques réponses à la question déjà posée par Montesquieu: « Comment peut-on être Persan? ».

 

 

Jessica B. Langston, Women in a Word: Anne Claire Poirier’s Subversive Subjectivity

Drawing upon philosophical, psychoanalytic and feminist theories, this paper first examines the way subjectivity both constructs and is constructed by language. After considering the complexities and limitations of this process for women, the author discusses its central position in Anne Claire Poirier’s Les filles du Roy and De mère en fille. Through the repetition of key words, Poirier seemingly represents female identity in exactly the manner designated by the masculine sign system: passive. However, a close examination of specific sequences in the films, as well as the multi-leveled nature of the words that Poirier assigns to femininity, will show that the images and the agency linked to these words actually subvert the subjectivity forced upon the feminine by patriarchal culture.

 

Se basant sur des théories philosophiques, psychanalytiques et féministes, cet article étudie, tout d’abord, le processus par lequel la subjectivité construit, et est construite par la langue. Après avoir évalué la complexité et les limites de ce processus pour les femmes, l’auteure en discute le rôle dans Les filles du Roy et De mère en fille d’Anne Claire Poirier. À travers la répétition de mots clés, Poirier semble représenter l’identité féminine selon les règles du système sémiologique masculin : la femme est construite comme objet passif. Cependant une lecture plus attentive de certaines séquences et de la polysémie des mots que Poirier utilise pour définir la féminité démontre que ces mots subvertissent la subjectivité que la culture patriarcale impose aux femmes.

 

 

Judith P. Robertson, Teaching in Your Dreams: Screen-play Pedagogy and Margarethe von Trotta’s The Second Awakening of Crista Klages

This study explores the psychological uses made of a film by twelve white Canadian women who viewed Margarethe von Trotta’s Das zweite Erwhachen der Christa Klages (The Second Awakening of Christa Klages) during their primary school teacher certification year. Key psychoanalytic concepts such as transference, repression, narcissism, melancholy, idealization and projective identification reveal how the film became a receptacle not only for sublime dreams of love in teaching, but a substitute for forms of institutionalized composure that threatened to kill desire. The author reports on an investigative process of audience response–“screen-play pedagogy”–that may be seen as an innovative, interdisciplinary application of theory related to film reception.

 

Cet article examine l’emploi psychologique qu’ont fait douze canadiennes de races blanches du film Das zweite Erwhachen der Christa Klages (Le second éveil), visionné dans le cadre de leur certificat en éducation primaire. L’étude fait appel à des concepts de psychanalyse comme le transfert, la répression, le narcissisme, la mélancolie, l’idéalisation et la projection pour comprendre comment ce film est devenu pour elles non seulement un réceptacle pour le rêve sublime de l’amour de l’enseignement mais aussi un substitut pour certaines formes de froideur institutionnelle qui menacent d’anéantir le désir. L’auteure explique ce processus d’investigation– « le ‘screen-play’ pédagogique » –qui représente une utilisation innovatrice et interdisciplinaire des théories de la réception filmique.